Blog - Disque dur et SSD - La récupération de données et la sauvegarde sur Mac, simple et indispensable pour protéger ses données

La récupération de données et la sauvegarde sur Mac, simple et indispensable pour protéger ses données

La récupération de données sur Mac concerne tant les professionnels que les particuliers pour conserver et protéger les données importantes de son ordinateur. Pour faire face aux différents risques, à savoir logiciels, physiques et humains, il est important de copier ses données dans le cadre d’une sauvegarde.

Pour quelles raisons la sauvegarde et la récupération des données sur Mac est importante ?

récupération données cloud

Sans sauvegarde, pas de récupération ou restauration des données et inversement. La récupération de données est le dernier maillon de la sauvegarde et sans ce dernier, elle est inopérable. C’est pourquoi il est nécessaire d’y accorder une importance capitale en amont. Plusieurs raisons poussent les utilisateurs à mettre en place une solution de récupération de fichiers bien ficelé.

La première raison, très simple, s’inscrit dans une utilisation sereine de son ordinateur Mac sans la peur de perdre ses fichiers personnels ou professionnels de manière définitive en cas de risque avéré. Tranquillité et productivité sont à la clé.  

Pour les entreprises, cette action est indispensable tant sur le plan légal que pratique. Ainsi, un Plan de Reprise d’Activités, PRA, doit être mis en place sur l’ensemble du parc informatique de l’entreprise ou institution. Le patrimoine numérique de l’entreprise est ainsi conservé durant toute son activité.

En raison de la durée de vie limitée des disques durs, la récupération de données facilite l’opérabilité de l’ordinateur dans tous les types de crash disque et risques présentés. En cas de perte de données sur sa machine, elle est articulée autour de supports externes tels qu’un disque dur externe, une clé USB, un DVD ou NAS et est orchestrée par le système d’exploitation ou logiciel spécifique pour faciliter la tâche. L’action permet de rebondir rapidement pour ne pas perdre la capacité de travail.

Lorsque l’utilisateur change de disque interne pour son ordinateur, par un HDD ou SSD, le nouveau support est vierge et complètement dépourvu de ses programmes. La récupération de données, via une image créée par votre solution de sauvegarde avant l’installation du nouveau matériel, va tout simplement migrer les fichiers.

Un utilisateur souhaite vendre son ordinateur mais ne souhaite pas y conserver, à titre légitime, les données personnelles. Le backup de fichiers permet facilement de revenir à un état d’usine de l’appareil comme s’il était directement sorti d’usine.

Elle permet également la visualisation, l’accès et la modification des différentes versions de fichiers, que ce soit en poste local ou à distance via un serveur distant et partagé ou non avec plusieurs utilisateurs.

Une solution est donc adaptée pour chaque typologie d’utilisation, que ce soit pour une restauration complète ou partielle des fichiers, en local ou distance, depuis une machine ou un support externe. Le plus important est de coordonner ces solutions de façon cohérente selon les besoins de l’utilisateur.

Comment mettre en place un backup de données efficace sur Mac sans logiciel de recovery ?

Un simple copié collé de fichiers vers un support externe ou un second disque ne permet pas de mettre en place une sauvegarde efficace.

Bon nombre d’outils et de solutions sont disponibles pour les utilisateurs selon leur besoin spécifique et la typologie de leur ordinateur dans la récupération de fichiers notamment en cas de crash. Protéger son patrimoine numérique et son ordinateur passe par l’entretien de son matériel mais aussi par la mise en place de sauvegardes régulières. Ainsi, en cas de risque comme suite à une cyberattaque, une mauvaise manipulation, un sinistre ou une simple mise à jour mal installée, une sauvegarde bien réalisée facilite la récupération de données.

Que ce soit sur macOS, Windows ou Linux, chaque système d’exploitation intègre un outil permettant de créer une image et un point de récupération.

Afin d’optimiser la récupération de données, il convient d’en réaliser plusieurs copies à travers plusieurs supports. Ainsi, l’archive devrait être stockée sur un support amovible et sur un serveur distant comme un cloud à condition que le fichier soit crypté avec la norme AES dans le but de renforcer la sécurité lors du transfert et l’enregistrement. De plus, l’utilisateur doit s’assurer que l’archive ne contienne pas de fichier malveillant.

Dans le cadre d’une entreprise ou d’une institution, la sauvegarde et la récupération des fichiers peut être menée via un NAS. L’avantage réside alors dans une centralisation des sauvegardes planifiées par l’administrateur réseau. Deux choix se présentent : soit une simple sauvegarde de fichiers, incrémentale ou différentielle, soit un clonage complet.

Utiliser un logiciel de récupération de données ou Time Machine sur Mac ?

La récupération de fichiers sur Mac se réalise très facilement grâce à Time Machine. Il suffit simplement de brancher un support amovible – tel qu’un disque dur externe ou un NAS – pour que Time Machine propose à l’utilisateur de sélectionner les dossiers et fichiers à sauvegarder ou plus simplement créer un clone. La récupération de fichiers se fait alors en quelques clics en cas de besoin.

Sur Mac comme sur Windows ou Linux, une partition recovery est mise en place dans le lecteur principal pour faciliter le backup en cas de panne. Pas besoin donc de logiciel même gratuit dans une utilisation simple de stockage comme la photo : l’utilisateur a même la possibilité d’utiliser l’outil intégré sur disque USB. Par ailleurs, à titre d’exemple, les pros de la photo utilisent beaucoup des supports externes avant et après retouche par logiciel, ce qui leur permet de reprendre en main les anciennes versions de leurs clichés.

Les logiciels sur Mac ou Windows tels que Disk Drill scannent la carte de partition sur le lecteur et mènent une analyse pour faciliter la détection des documents perdus, tout type que ce soit. Sur Mac, Time Machine reste suffisant pour retrouver ses documents, il n’y a pas besoin de logiciel supplémentaire dans une utilisation simple. Les besoins en entreprise sont plus poussés et nécessitent des logiciels de recovery plus pointus ou font appel à des prestataires spécialisés de recovery.

Parallèlement, les logiciels en version gratuite connaissent une portée limitée dans leur efficacité en termes d’analyse du support de stockage. Ces derniers présentent des difficultés à répondre à un besoin spécifique de disk recovery en ças de crash disque ou de partition corrompue. Si déjà un particulier ne peut se permettre de tel écart, il est inconcevable pour une entreprise de perdre ses documents, de tout type, aux yeux de la loi avec la responsabilité pénale mais aussi et surtout dans le cadre d’un Plan de Reprise d’Activité.

Laisser un commentaire