Le climatiseur mobile : l’idéal pour rafraîchir les petits espaces

L’été arrive et vous en avez assez de subir la canicule ? Vous vivez dans un petit espace, ou n’avez pas la possibilité d’installer un climatiseur mural car vous êtes en location ? Le climatiseur mobile est fait pour vous ! Aussi appelé climatiseur portable, il en existe plusieurs types, dotés de diverses fonctionnalités. MacWay vous aide à y voir plus clair.

Climatiseur mobile vs. ventilateur : quelle différence ?

En période de canicule, vous constatez que votre ventilateur peine à rafraîchir l’air ? C’est normal, il n’est pas conçu pour cela. Le ventilateur fait circuler l’air, ce qui procure une sensation de fraîcheur tant qu’il est en mouvement. Mais dès que vous l’éteignez, cet effet s’arrête.

Un climatiseur, en revanche, fonctionne sur le même principe qu’un réfrigérateur. Il extrait l’air chaud d’un espace pour l’évacuer dans un autre, typiquement en extérieur. L’air récupéré est refroidi grâce à un fluide frigorigène, via un processus de compression et de condensation. L’air est ensuite rejeté dans la pièce à rafraîchir.

A noter : certains climatiseurs intègrent aussi une fonction de ventilation.

Les types de climatiseurs mobiles

Climatiseur monobloc

Le climatiseur monobloc est le type de climatiseur le plus mobile. Comme son nom l’indique, il n’est composé que d’un seul bloc, ou unité. Notez cependant que vous ne pouvez pas le placer partout où vous le souhaitez, car il doit quand même être relié à une issue extérieure via un tuyau, par lequel s’échappera l’air chaud. Le climatiseur donc est certes mobile… mais pas trop loin d’une fenêtre ou d’une porte ! Cela nécessite par ailleurs l’utilisation d’un kit de calfeutrage, qui permet d’optimiser l’étanchéité de la pièce.

En moyenne, la puissance frigorifique du climatiseur monobloc est comprise entre 1000 et 3700 watts. Il convient à des superficies de 6 à 30 m².

Le climatiseur monobloc est moins cher que le climatiseur split, mais il est aussi plus bruyant (généralement entre 50 et 70 dB), puisque toute l’unité se trouve concentrée au même endroit.

Il existe également des climatiseurs monoblocs à double tuyaux, qui sont plus efficaces, car ils traitent plus d’air d’un coup, et consomment moins d’énergie.

Bon à savoir : le tuyau du climatiseur doit être installé le plus droit possible pour maximiser son efficacité.

Climatiseur split

“Split” signifiant “séparé” en anglais, ce type de climatiseur est constitué de deux unités distinctes. Un équipement de condensation et de compression est placé à l’extérieur, pendant qu’une unité de ventilation refroidit l’air à l’intérieur.

Cette configuration rend le climatiseur split forcément moins facile à déplacer que son homologue monobloc, mais il reste relativement mobile dans les faits.

Le climatiseur split est également moins bruyant (entre 30 et 40 dB pour l’unité intérieure) que le climatiseur monobloc, puisque l’unité de condensation et de compression, qui est la plus bruyante, est placée à l’extérieur. Attention cependant, celle-ci peut émettre jusqu’à 63 dB, ce qui peut poser problème si vous avez des voisins, notamment si vous vivez en immeuble.

Le climatiseur split affiche une puissance frigorifique moyenne comprise entre 2000 et 3800 Watts. Notez également qu’il est plus cher que le monobloc.

Climatiseur sans évacuation, ou rafraîchisseur d’air

Il ne s’agit pas d’un climatiseur au sens strict du terme, bien qu’il soit communément appelé ainsi. En effet, il fonctionne selon un principe de refroidissement par évaporation, ou hydro-cooling. L’appareil capte l’air chaud de la pièce, le fait passer à travers un filtre humidifié, puis l’expulse une fois rafraîchi.

Il ne nécessite pas d’ouverture pour y passer un tuyau comme les autres climatiseurs, qui limite de fait l’étanchéité de la pièce à l’air et aux bruits extérieurs. Néanmoins, il est moins efficace qu’un vrai climatiseur mobile. Le climatiseur sans évacuation reste cependant plus efficace qu’un ventilateur, et comporte l’avantage d’être moins onéreux qu’un climatiseur standard. Notez également qu’il est plus bruyant que les climatiseurs précédemment mentionnés.

L’avantage du rafraîchisseur d’air, c’est sa grande mobilité, ainsi que sa facilité d’installation. Il se branche simplement sur l’alimentation, et consomme peu d’électricité.

Climatiseur réversible

La réversibilité est une fonctionnalité supplémentaire que l’on trouve dans les climatiseurs monoblocs et split. Bien que plus onéreux à l’achat, il vous évite d’investir dans un chauffage d’appoint supplémentaire en période de froid, et est très efficace pour réchauffer une pièce. Pour des raisons d’optimisation de l’espace, il est appréciable de n’avoir qu’un seul appareil permettant à la fois de refroidir et de réchauffer un espace.

Les critères à prendre en compte pour choisir votre climatiseur mobile

  • Le volume de la pièce à refroidir et la puissance frigorifique : celle-ci s’exprime en kW/h ou en BTU. Comptez environ 100 Watts par mètre carré. On estime que 2100 à 4000 Watts (soit 7100 à 13600 BTU environ) suffisent pour refroidir une pièce de 21 à 40 m², voire un open space pour les modèles haut de gamme.
  • La consommation énergétique : elle est classée de A+++ (très économe) à D (énergivore). Pour éviter d’avoir une facture énergétique trop lourde, privilégiez les modèles les plus efficaces énergétiquement. Certes, cela risque d’augmenter votre budget à l’achat, mais cela se répercutera sur votre consommation énergétique, d’autant plus si vous prévoyez d’utiliser votre climatiseur pendant une longue durée
  • Le niveau sonore, en décibels : à l’intérieur pour le monobloc, mais aussi à l’extérieur pour un climatiseur split
  • Les fonctionnalités supplémentaires : réversible, silence, thermostat, (dés)humidification, purification de l’air

Entretien du climatiseur mobile

Pour optimiser l’efficacité de votre climatiseur mobile, entretenez-le soigneusement. Nettoyez régulièrement les filtres, dépoussiérez les bouches d’air à l’eau savonneuse et vidangez la cassette de récupération d’eau. Une fois par an, procédez à un détartrage. Il est également conseillé de faire vérifier son climatiseur par un professionnel tous les deux ans. L’entretien par un professionnel est obligatoire si votre climatiseur a une puissance supérieure à 12 kW ou contient plus de 4 kg de fluide frigorigène.

En résumé : les avantages et inconvénients du climatiseur mobile

Les avantages :

  • Peut être déplacé dans la pièce de votre choix selon vos besoins
  • Convient aux logements en location car ne requiert pas de travaux d’installation
  • Simple d’installation et d’utilisation
  • Peut être rangé en fin de saison
  • Moins cher qu’une climatisation fixe, qui nécessite des frais d’installation et d’entretien
  • S’il est réversible, peut aussi chauffer l’espace
  • Il existe une grande diversité de modèles, dotés de différentes fonctionnalités, en fonction de vos besoins

Les inconvénients : 

  • Bruyant
  • Efficacité moindre que les climatiseurs fixes
  • Prend de l’espace au sol

Découvrez nos autres articles pour une maison high-tech :

Laisser un commentaire